Stadtnachricht

DISCOURS DE M. PHILIPPE HENRY
Rede von Bürgermeister Philippe Henry


Bürgermeister Philippe Henry bei seiner Rede in Murrhardt am 22. Juli 2016 (c) Fiedler

Mesdames, Messieurs, chers amis Européens, 

Dans un monde marqué par les affres des conflits, des attentats et des discordes, nous pouvons, et nous devons, être fiers d’être des soldats de la paix.
 
La solidarité qui rassemble nos peuples est plus que jamais essentielle à la construction de notre avenir commun. Les créateurs des jumelages, dès l’après seconde guerre mondiale, furent des visionnaires.
 
Ils obligèrent les générations qui nous précédèrent à se tendre la main, à trouver des intérêts communs dans leur destin individuel.
Ils nous montrèrent le chemin du partage et de l’écoute, ils nous évitèrent de nous replier sur nous-mêmes dans un moment de notre histoire où la haine de l’autre suintait encore sur les murs du quotidien…Tant de vies furent anéanties pour rien ; en la mémoire de nos aînés, nous portons le flambeau de la Liberté et du respect.
 
Il est important, en ouverture de ce propos, de remercier chaleureusement un homme qui a beaucoup fait pour cette amitié entre les peuples, donnant à nos jumelages une dimension durable, il s’agit de M. Jean Arthuis, Maire de Château-Gontier de 1971 à 2001, Président du Conseil Général de la Mayenne de 1992 à 2014, Sénateur dès 1983 et Ministre à trois reprises.
 
Européen de la première heure, l’ancien Ministre de l’Economie et des Finances de la France a toujours su nous faire partager sa passion pour une union forte. Il su convaincre les plus frileux de la nécessité qu’il y avait à mettre en place une monnaie unique. Je n’ai pas oublié que c’est en Mayenne qu’il vint expérimenter l’Euro. Jean Arthuis a, depuis toujours, une vision européenne, une clairvoyance et une lucidité quant à notre place sur l’échiquier mondiale. Sans langue de bois, il a, pour autant, dénoncé les travers de l’Europe, lui qui connait si bien le fonctionnement de ce grand parlement dont il est Président de la commission des budgets.
Alors que nous soufflons les 50 bougies de ce jumelage emblématique d’une véritable amitié européenne, tant de fois prônée par ce centriste aux valeurs fortes, je tiens à dire à Jean Arthuis, combien je lui suis reconnaissant pour son attachement à nos jumelages.
 
Je suis honoré, en ce vendredi 22 juillet 2016, de célébrer, en votre compagnie, ce temps exceptionnel dans la vie de notre jumelage. J’y associe mes collègues élus de l’agglomération de Château-Gontier-Bazouges, M. Pascal Mercier, Maire d’Azé et son adjoint, Patrice Houtin, M. Gérard Prioux, Maire de Saint-Fort et son adjoint, Joël Raimbault, mais également Mme Marie-Line Dasse, adjointe à la Ville de Château-Gontier en charge notamment des jumelages.
 
 
Que les délégations et autres élus qui accompagnent ces édiles se reconnaissent également dans mes remerciements. J’adresse un salut amical et sincère à notre Président du Comité de jumelage, Pierre Cadoret, que je vous demande d’applaudir chaleureusement pour tout le travail accompli et pour son abnégation au service de l’amitié entre nos pays, et ce depuis tant d’années.
 
Je sais son exigence, sa détermination lorsqu’il s’agit de bâtir un événement comme celui-ci.
 
 
Nous tentons alors de nous conformer à ses souhaits et je veux ici remercier les agents de nos collectivités respectives, les nombreux bénévoles de nos comités de jumelage qui relèvent le défi de toutes ces manifestations réussies.
 
Et puisque nous sommes dans ta magnifique ville, très cher Armin, j’associe une fervente fidèle de notre jumelage :  Michèle Hartmann, dont le sourire n’a d’égal que le grand professionnalisme. Merci à toi Michèle, merci à vous, cher Thomas Zeeb et merci à l’ensemble des familles et des personnes qui s’implique à Murrhardt, à Frome, à Rabka et dans l’agglomération de Château-Gontier afin que nos jumelages se poursuivent au fil des décennies. A cet égard, j’adresse un clin d’œil amical à mon ancien adjoint, Patrick Leroux, pour son attachement et son action au sein du comité de jumelage.
Mesdames, Messieurs, chers amis de Murrhardt, permettez-moi une autre parenthèse et un bref mot à l’endroit de votre Maire, M. Armin Mößner,  pour une haute distinction obtenue par votre ville. Après avoir reçu le "Drapeau européen" en 1983 (1er niveau de distinction), Murrhardt vient de se voir attribuer la « Plaquette d'honneur de l'Europe ». Il s'agit du deuxième niveau européen. Seules 8 villes européennes ont reçu ce prix cette année. C'est là une récompense importante pour votre ville au regard de son engagement européen et je tenais, au nom de tous, à vous féliciter très chaleureusement. 
 
 
Si j’étais peintre, peut-être aurais-je tenté de vous restituer l’harmonie de nos jumelages sur une toile. Si j’étais musicien, c’est à l’aide d’une subtile partition que je serais venu à vous pour jouer un air qui aurait certainement été l’Hymne Européen. Si j’avais été calligraphe, je me serais saisi de mes plus belles encres et des couleurs les plus chaleureuses pour symboliser notre amitié. Je ne suis qu’un modeste élu, alors, c’est donc avec des mots, puisés à la source de notre fraternité, que je m’exprime devant vous, non sans émotion tant l’instant est fort.
 
En quelques phrases, sans partition, sans palette de couleurs, mais avec le cœur, permettez moi de vous dresser un rapide portrait d’une histoire initiée dès…1964 mais officiellement scellée le 24 septembre 1966 à Château-Gontier par mon prédécesseur, le Dr Georges Lefèvre. 
 
Oui, c’est bien en 1964 que M. Louis Fourmond, alors député, projette de lancer un jumelage entre Château-Gontier et une ville allemande. Il se renseigne auprès de l’ambassade d’Allemagne à Paris, qui lui propose de lui indiquer des villes de la même importance que Château-Gontier, désireuses elles aussi d’entrer en contact avec les cités françaises. Il fait part de cette idée au Docteur Lefèvre, qui n’est pas opposé au projet.
 
A cette époque, Louis Fourmond, entre plusieurs villes proposées, en retient trois (dont Murrhardt). Une castrogontérienne, Mme Sizaret, qui avait séjourné autrefois dans le Jura Souabe – proche de la forêt Souabe – et qui en avait gardé un excellent souvenir, fait pencher la balance du côté de Murrhardt.
 
En avril 1965, il est décidé, avant d’arrêter une position définitive, de se rendre sur place et de profiter d’un voyage touristique en Bavière pour faire une rapide visite à Murrhardt.
Les deux municipalités avaient déjà échangé un courrier et les premiers contacts épistolaires semblaient très favorables au rapprochement. Ce voyage a laissé place à des échanges fructueux et amicaux. Dès les mois qui suivirent, les premiers voyages de part et d’autre du Rhin commencèrent à s’organiser. A la pentecôte 1965, la première rencontre sportive a lieu à Murrhardt, entre une équipe de football allemande et une équipe de Château-Gontier, conduite par le Dr Henri Couffon et M. Etienne Pasquier.
 
 
En septembre 1965, une délégation de Murrhardt vient à Château-Gontier et c’est le prélude du jumelage. Dès novembre de la même année, une délégation, de Château-Gontier cette fois, se rend en visite à Murrhardt avec, à sa tête, le Maire et plusieurs conseillers municipaux. La réception est très chaleureuse. Votre Maire de l’époque préside les cérémonies mais il est déjà très malade. Peu de temps après, il décède et les élections portent à la Mairie de Murrhardt M. Helmut Götz.
 
 
En 1966 : voyages, échanges scolaires rencontrent toujours de part et d’autre, le même enthousiasme et la même satisfaction.
 
La  Charte du Jumelage entre nos deux villes est signée le 24 septembre 1966 à Château-Gontier par le Docteur Georges Lefèvre et son homologue, Helmut Götz. 
 
Le 9 septembre 1967, un an après la cérémonie de Château-Gontier, le Dr Lefèvre prend la tête d’une délégation de castrogontériens, accompagné de plusieurs conseillers municipaux,  pour venir ici-même. La cérémonie de jumelage se déroule solennellement devant l’Hôtel de Ville de Murrhardt, en présence d’une foule très nombreuse et du Député de la circonscription de Murrhardt, Président du Bundestag.
 
En 1968, en France, l’année est marquée par des évènements qui ralentissent le rythme des échanges et des rencontres.
 
Jusqu’au 10ème anniversaire du Jumelage, les deux villes poursuivent leurs échanges associatifs et culturels.
 
Je vais maintenant revenir brièvement sur les temps forts que connurent nos villes à l’occasion des 10ème, 20ème, 30ème et 40ème anniversaires de nos jumelages.
 
 
En 1976 :
 
260 allemands ont fait le déplacement. M. Jean Arthuis, Maire de Château-Gontier, a tenu à rendre un hommage particulièrement chaleureux aux personnes qui ont œuvré et tracé le chemin pendant ces dix années de jumelage. Etaient présents à ces cérémonies :
M. Helmut Götz : Maire de Murrhardt
M. le Docteur Georges Lefèvre : Ancien Maire de Château-Gontier et Président fondateur du Comité de Jumelage
M. Louis Fourmond – co-fondateur du Comité de Jumelage
M. Wachter : conseiller technique à l’ambassade d’Allemagne fédérale à Paris, qui apporta ensuite le soutien officiel de l’ambassade
M. Joseph Gagneux : coordinateur des fêtes de ce 10ème anniversaire
La délégation de Frome
 
Après la remise de cadeaux traditionnels et de médailles à nos amis allemands, la Promenade de Murrhardt est inaugurée et des arbres amenés d’Allemagne sont plantés afin d’ancrer dans notre sol le symbole d’une fraternité fidèle, d’une sincère coopération et d’un respect mutuel.
 
Comment ne pas se souvenir également de l’année 1983, marquée par le jumelage entre Murrhardt et Frome. C’est précisément en septembre 1979 que Château-Gontier suggère que Frome établisse un jumelage avec Murrhardt. En novembre, une réunion publique est organisée par le Conseil Municipal de Frome. En avril 1980, le Maire,  Jim Eames, invite les parties intéressées à une réunion préparatoire à la création d’un comité de jumelage. En 1981, un groupe de 100 scouts est présent à Murrhardt et en 1982, le maire de Murrhardt, Helmut Götz, et sa femme Mina se déplacent à Frome pour le "Cheese show". En novembre 1982, la ville donne son accord pour le Jumelage et la première charte fut signée le 24 septembre 1983  à Frome devant le parvis de l'église St-John par le Maire,  Bob Gooding,  et par Helmut Götz.
 
 
Le 21 septembre 1985, à Frome, les trois villes Château-Gontier, Frome et Murrhardt scellent une entente tripartite. La charte de ce jumelage « multilatéral » est signée par les maires, Jean Arthuis, Peter Belham et Helmut Götz.
 
En mai 1986 : A Château-Gontier, une grande manifestation a marqué le  20ème anniversaire du Jumelage
 
Congratulations, échanges de cadeaux, célébration œcuménique, dépôt de gerbe par les enfants aux monuments aux Morts des deux guerres, discours émus et remplis d’espoir, rencontres sportives, dîner dansant…sont au menu.
Etaient présents à ces cérémonies :
Monsieur Helmut Götz : Ancien maire de Murrhardt
Monsieur Ulrich Burr : Maire de Murrhardt
Le Docteur André Limier
La délégation de Frome
 
 
Le week-end de la Pentecôte 1991 a été marque par les cérémonies du 25ème anniversaire du Comité de Jumelage avec Murrhardt.
 
150 allemands se sont déplacés et cette délégation est conduite par M. Ulrich Burr, Maire de Murrhardt, accompagné de Monsieur Huhnl, maire de la commune de Rotha, située dans l’ex-Allemagne de l’Est ; cette commune est jumelée avec Murrhardt depuis la chute du mur de Berlin. Une délégation de Frome était présente à Murrhardt.
 
 
De nombreuses distinctions ont été remises lors de cette cérémonie. Elles ont permis de récompenser les pionniers du jumelage et ceux qui ont œuvré pendant de longues années à la vie du Jumelage.
 
Depuis lors, les rencontres se sont multipliées, les échanges se sont développés, les liens se sont renforcés.
 
 
En mai 1996 : Festivités du 30ème anniversaire du Comité de Jumelage à Murrhardt
 
170 castrogontériens ont fait le déplacement.
Etaient présents à ces cérémonies :
M. et Mme Jean Arthuis (Maire de Château-Gontier)
M. et Mme Louis Fourmond
M. et Mme Patrick Fourmond (Maire de Saint-Fort)
M. Ulrich Burr (Maire de Murrhardt)
M. Winfried Menrad (Député du Parlement européen)
M. et Mme Reinhardt Kühnl (Maire de Rotha)
M. et Mme Helmut Götz (ancien Maire de Murrhardt)
La délégation de Frome
 
Au programme de ces trois jours de fête : randonnée pédestre, ballade autour du lac « Waldsee », concert des 3 chorales (dont Frome), messe œcuménique, hommage rendu aux personnes ayant participé à la réalisation du Jumelage et signature de la Charte, échange de cadeaux.
 
Un hommage particulier avait alors été rendu au Docteur André Limier, disparu subitement le 20 décembre 1995, ainsi qu’à M. Joseph Gagneux.
 
 
Le 1er avril 2001 : Jean Arthuis est nommé Citoyen d’Honneur
Jean Arthuis, ancien Maire de Château-Gontier (de 1971 à 2001) est nommé le 1er avril 2001, Citoyen d’Honneur de la Ville de Murrhardt pour son action en faveur du jumelage depuis trente ans.
 
Entre 2005 et 2010, quelques grands moments :
 
En préparant ce propos, je me suis replongé avec un réel plaisir dans l’album-souvenirs de nos temps partagés. Ils sont si nombreux que le choix de quelques grands moments est lui-même rendu complexe par la valeur d’un grand nombre de nos initiatives, aussi bien ici, à Murrhardt, qu’à Frome ou à Rabka-Zdrój.
 
Pardonnez-moi par avance si je ne dresse pas un tableau exhaustif de nos échanges. Il me revient à l’esprit notre tripartite de 2005, ici à Murrhardt, mais aussi la quadripartite de 2010 à Château-Gontier en présence notamment de Dr Gerhard STROBEL, alors maire de votre ville.
 
Je me souviens aussi de cet hommage rendu en 2006 à M. et Mme Sizaret, membres fondateurs du jumelage. Je n’ai pas oublié non plus, l’année 2009  et son 17 juillet où notre jumelage s’agrandissait grâce à l’arrivée de nos amis de Rabka-Zdrój, située au sud de Cracovie, en Petite-Pologne. C’est d’ailleurs à Rabka que nous a été donné le plaisir de signer la charte du jumelage.
 
Et, puisque nous sortons de l’épisode footballistique que nous savons, après un beau périple de notre équipe de France dans l’Euro, battue sur le fil par le Portugal, je reviendrai six années en arrière où il fut également question de ballon rond. Nous sommes le 26 juin 2010, à Château-Gontier, et il est rappelé que l’engagement des jeunes et des jeunes familles dans le jumelage est essentiel pour étendre les activités.
 
A cet égard, je veux de nouveau remercier Pierre Cadoret pour toutes les initiatives conduites en ce sens, et notamment avec les footballeurs de notre club : « L’Ancienne ».
 
 
 
 
 
Dans son allocution, notre collègue Maire de Frome rappelait en 2010 les faits suivants : « Il a 44 ans, l’Angleterre et l’Allemagne avaient un rendez-vous très important. Tandis que Château-Gontier se jumelait avec Murrhardt, en 1966, l’Angleterre battait l’Allemagne à la finale de la coupe du monde de football, et je suis sûre que vous serez tous avec moi pour espérer que l’Angleterre remporte sa seconde coupe du monde cette année… »
 
De manière moins anecdotique, et pour refermer ce propos, je voudrais redire mon attachement à l’Europe, non pas l’Europe des technocrates récemment dénoncée par nos voisins anglais, mais à une Europe économique, sociale, environnementale et solidaire.
 
Je crois en la force des Etats Unis d’Europe à la condition que nous en définissions les contours avec les habitants de nos pays. La consultation et le dialogue doivent s’inviter à la table des grandes décisions. L’Europe normative à l’excès, l’Europe qui dicte la marche à suivre en étant si loin des préoccupations de nos concitoyens est morte !
 
Toutefois, souvenez-vous des pères fondateurs de nos jumelages qui se sont employés à lutter contre toutes formes de replis sur soi. Si nous abandonnons notre union, si nous agitons les seuls drapeaux du nationalisme, alors nous donnerons au monde une image étriquée et bien faible de nos capacités à agir au sein du débat international.
 
L’amitié entre les peuples n’est pas un vain mot et nous le démontrons à l’occasion de ce cinquantième anniversaire du jumelage entre Murrhardt et Château-Gontier.
 
Notre ville a pensé qu’il était important de marquer ce 50ème anniversaire par la création d’une œuvre. Cette merveilleuse calligraphie a été réalisée par une artiste locale dont la réputation dépasse amplement les frontières hexagonales, Mme Paule-Persil Faguier. Son émouvant travail, inspiré par de nombreux échanges que nous avons pu avoir avec l’artiste, symbolise la force notre union. Je sais, très cher Armin, qu’elle sera mise en valeur au sein de la maison commune de Murrhardt et que les regards qui se poseront sur elle y verront la paix entre les peuples, la fraternité et le respect.
 
Vive nos villes de Murrhardt, Frome, Rabka, Château-Gontier-Bazouges Azé et Saint-Fort, Vive nos comités de jumelages, Vive l’Europe !
 
 
Philippe HENRY
Maire de Château-Gontier-Bazouges
Président de la Communauté de communes du Pays de Château-Gontier
Conseiller Régional des Pays de la Loire


Deutsche Übersetzung:


Meine Damen und Herren, liebe Europafreunde
 
In einer Welt mit Angstgefühl vor Konflikten, Attentaten und Zwietracht können und sollten wir stolz sein, dass wir Kämpfer für den Frieden sind.
 
Der Gemeinschaftssinn, welcher unsere Völker zusammen bringt, ist mehr denn je unerlässlich für den Aufbau unseren gemeinsamen Zukunft. Die Gründer der Partnerschaften, gleich nach dem Zweiten Weltkrieg waren Visionäre. Sie haben die Generationen, welche vor uns waren, gezwungen sich die Hände zu geben, gemeinsame Interessen zu finden und dabei ihr individuelles Leben zu behalten.
 
Sie haben uns in einer Zeit unserer Geschichte, in der der Hass noch täglich vorhanden war,
gezeigt, wie man teilen und zuhören kann, dass man vermeiden muss, sich abzukapseln. So viele Leben  sind umsonst vernichtet worden. In Erinnerung an unsere Väter tragen wir die Fackel der Freiheit und des Respekts.
 
Es ist wichtig, in diesem Augenblick einem Mann ganz herzlich zu danken, der für diese Freundschaft zwischen den Menschen sehr viel getan und dabei unseren Partnerschaften eine Nachhaltigkeit gegeben hat. Es ist Jean Arthuis, Bürgermeister von Château-Gontier von 1971 bis 2001, Président du Conseil de la Mayenne von 1992 bis 2014, Senateur ab 1983 und dreimal Minister. Europäer von Anfang an. Der ehemaliger Wirtschafts- und Finanzminister Frankreichs konnte uns immer für eine starke Vereinigung begeistern. Er konnte die Gegner überzeugen, wie wichtig es war, eine gemeinsame Währung einzuführen. Ich habe nicht vergessen, dass er in der Mayenne mit dem Euro experimentiert hat. Jean Arthuis hat immer ein europäisches Ziel gehabt, ein weiten und klaren Blick, was unseren Platz auf dem Schachbrett der Welt betrifft. Ohne leere Worte hat er die Schwäche Europas angeprangert, er, der ganz genau  weiß, wie dieses große Parlament funktioniert, da er der Vorsitzende des Haushaltsauschusses ist.
 
Während wir  diese symbolischen 50 Kerzen ausblasen - Zeichen einer echten europäischen Freundschaft und so oft von diesem bedeutenden Politiker bekräftigt - ist es mir ein Anliegen, Jean Arthuis zu sagen, wie dankbar ich ihm für seine Verbundenheit mit unseren Partnerschaften bin.
 
Es ist mir eine Ehre, diesen besonderen Moment im Leben unserer Partnerschaft an diesem Freitag, 22. Juli 2016 festlich mit Ihnen zu begehen. Dabei schließe ich meine Kollegen des Ballungszentrums von  Château-Gontier Bazouges, Herrn Pascal Mercier, Bürgermeister von Azé mit seinem Beigeordneten Patrice Houtin, Herrn Gerard Prioux, Bürgermeister von Saint Fort mit seinem Abgeordneten Joël Raimbault und auch Marie-Line Dasse, Abgeordnete in Château-ontier und für die Partnerschaften zuständig mit ein.
 
Allen Delegationen und anderen Gemeinderäten, die dabei sind, danke ich auch ganz herzlich. Einen freundlichen Gruß für den Präsident unseres Partnerschaftskomitees - ich bitte um warmen Applaus als Anerkennung für die ganze Arbeit die er seit sehr vielen Jahren leistet und für seinen Einsatz für die Freundschaft unserer beiden Länder. Ich kenne seine Entschlossenheit und seine Ansprüche, wenn solch ein Event vorbereitet sein muss.
 
So wie es sein großer Wunsch ist, danke ich allen Mitarbeitenden im Rathaus und allen Ehrenamtlichen, die dafür arbeiten, dass solche Treffen gelingen.
 
Und weil wir uns in deiner wunderschönen Stadt befinden, lieber Armin, nenne ich gleichzeitig  eine eifrige, zuverlässige und treue Person in unserer Partnerschaft: Michèle Hartmann. Ich weiss nicht was größer ist , ihr Lächeln oder ihre Professionalität. Wir danken Dir, Michèle. Wir danken Thomas Zeeb sowie den Familien und allen die sich in Murrrhardt, in Frome, in Rabka und im Großraum Château-Gontier einbringen, damit im Laufe  unsere Partnerschaften auch in den nächsten Jahrzehnten weiterleben können. In diesem Zusammenhang auch ein kleines Zwinkern gegenüber meinem ehemaligen Beigeordneten Patrick Leroux für seine Verbundenheit und seine Tätigkeit im Kreise des Partnerschaftskomitees.
 
Meine Damen und Herrn, erlauben Sie mir, dass ich wegen der großen Ehrung, die Ihre Stadt bekommt, ein kurzes Wort an Ihren Bürgermeister Armin Mößner richte. Nachdem sie im Jahr 1983 die Europafahne bekommen hat (1. Auszeichnungstufe), bekommt Murrhardt die Ehrenplakette, die 2. Auszeichnungsstufe in Europa. In Europa haben dieses Jahr  nur 8 Städte diesen Preis bekommen. Es ist eine sehr besondere Auszeichnung für Ihre Stadt und für ihr Engagement für Europa. Daher gratuliere ich Ihnen im Namen aller ganz herzlich.
 
Wenn ich Kunstmaler wäre, hätte ich vielleicht versucht, die Harmonie unserer Partnerschaft auf Leinwand zu wiederzugeben. Wenn ich Musiker wäre, wäre mit Hilfe einer Partitur zu Ihnen gekommen, um eine Hymne zu spielen, die wahrscheinlich die Europahymne gewesen wäre.
Wenn ich Kalligrafiker wäre, hätte ich meine schönsten Tinten und meine wärmsten Farben genommen, um unsere Freundschaft sinnbildlich darzustellen. Ich gehöre aber nur einfach zu einem gewählten Gremium. Deshalb rede ich nur mit einfachen Worte zu Ihnen, aber angesichts dieses großen intensiven Augenblicks mit großer Emotion.
 
Ohne Partitur und ohne Farbenpalette, aber mit dem Herzen erlauben Sie mir, mit ein paar Sätzen kurz die Geschichte zu streifen, die schon um 1964 angefangen hat, aber erst 1966 in Château-Gontier von meinem Vorgänger, Herrn Dr. Georges Lefèvre besiegelt worden ist.
Ja, in der Tat, war es wohl 1964, als Herr Louis Fourmond, damals Abgeordneter, eine Partnerschaft zwischen  Château-Gontier und einer deutsche Stadt plante. Er holte Auskunft bei der deutschen Botschaft in Paris ein, ihm einige Städte zu nennen und vorzuschlagen, die ungefähr so groß wie Château-Gontier sind und die auch den Wunsch geäußert haben Kontakt mit einer französische Stadt zu wollen. Er teilte es Dr. Lefèvre mit, der sich nicht gegen dieses Projekt stellte.
 
Louis Fourmond erhielt mehrere Namen, und suchte sich 3 heraus (darunter Murrhardt).l Eine Einwohnerin Château-Gontiers, Frau Sizaret, die früher im Schwäbischen Jura einige Zeit verbrachte und eine sehr gute Erinnerung von diesem Aufenthalt hatte, hat für Murrhardt plädiert.
Im April 1965 wurde entschieden vor einer endgültigen Entscheidung hinzufahren. Da eine Reise nach Bayern geplant war, wurde die Gelegenheit genutzt, um Murrhardt zu besuchen.
Im September 1965 kam eine Murrhardter Delegation nach Château-Gontier. Das war der Anfang der Partnerschaft.
 
1966, Reisen und Schüleraustausch bringen immer viel Begeisterung und Freude auf beiden Seiten.
 
Die Partnerschaftsurkunde zwischen unseren beiden Seiten wurde am 24. September 1966 in Château-Gontier von Dr. Georges Lefèvre und seinem Kollegen Helmut Götz unterzeichnet.
Am 9. September 1967, ein Jahr nach der Zeremonie in Château-Gontier, führte Dr. Lefèvre eine kleine Delegation aus mehreren Stadträten nach Murrhardt. Die Partnerschaftszeremonie fand vor dem Rathaus im Beisein einer großen Zuschauermenge sowie des Abgeordneten der Region Vorsitzenden des Bundestages statt.
 
Ich werde jetzt noch kurz einige Punkte hervorheben, die für unsere Städte im Rahmen der 10., 20., 30.und 40. Jubiläen unserer Partnerschaft wichtig waren.
 
1976
haben 260 Deutsche die Reise angetreten. Herr Bürgermeister Jean Arthuis bedankte sich ganz herzlich bei allen, die sich über diese 10 Jahre engagiert haben.
Nach dem traditionellen Austausch von Geschenken, wurde die Promenade de Murhardt eingeweiht und dafür als Symbol einer treuen Freundschaft und gegenseitigem Respekt Bäume aus Deutschland eingepflanzt.
Man darf auch das Jahr 1983 nicht vergessen, Gründung der Partnerschaft zwischen Murrhardt und Frome.
Es war ganz genau im September 1979, als Château-Gontier vorschlug, dass Frome eine Partnerschaft mit Murrhardt eingeht. Im November 1982 stimmte die Stadt zu und die Unterzeichnung mit den Bürgermeistern Bob Gooding und Helmut Götz fand am 24. September 1983 in Frome vor der Kirche St. John statt.
Am 21. September 1985, besiegelten in Frome die 3 Städte Château-Gontier, Frome und Murrhardt eine Dreierpartnerschaft. Diese multilaterale Urkunde wurde von den Bürgermeistern Jean Arthuis, Peter Belham und Helmut Götz unterzeichnet.
 
Mai 1986. In Château-Gontier wird das 20. Jubiläum groß gefeiert.
Glückwünsche, Geschenkaustausch, ökumenischer Gottesdienst, Kranzniederlegung am Kriegerdenkmal durch Kinder, emotionelle Reden, aber voller Hoffnung, sportliche Wettkämpfe, Festessen mit Tanz finden statt.   
 
Pfingstwochenende 1991. 25. Jubiläum
150 Deutsche unter der Führung von Bürgermeister Ulrich Burr, begleitet von Herrn Kühnl, Bürgermeister von Rötha, kommen nach Château-Gontier. Rötha ist seit dem Mauerfall Patenstadt von  Murrhardt. Eine  Delegation von Frome war in Murrhardt.
An alle Pioniere der Partnerschaft und an alle, die sich viele Jahre lang engagiert haben, wurden als Dank viele Ehrungen verteilt.
 
Im Mai 1996. 30. Jubiläum im Murrhardt.
170 Personen aus Châtea-Gontier haben an der Reise teilgenommen: Auf dem Programm dieser 3 Tage: Wanderungen, Spaziergang um dem Waldsee, Konzert mit den 3 Chören (Frome war dabei) Ökumenischer Gottesdienst, Ehrung, Urkundenunterschrift, Geschenkaustausch.
 
Es wurde ganz besonders an Dr. Limier gedacht, der am 20.Dezember 1995 plötzlich gestorben war, sowie an Joseph Gagneux.
 
1. April 2001. Jean Arthuis wird Ehrenbürger der Stadt Murrhardt
Jean Arthis, ehemaliger Bürgermeister von Château-Gontier (von 1971 bis 2001). wurde am 1. April 2001 für sein 30jähriges partnerschaftliches Engagement zum Ehrenbürger der Stadt Murrhardt ernannt.
 
Zwischen 2005 und 2010 : Einige Höhenpunkte.
Ich erinnere insbesondere unsere Vierertreffen hier im Murrhardt mit dem damaligen Bürgermeister Dr. Gerhad Strobel.
Ich kann mich auch gut an die Ehrung für Herrn und Frau Sizaret, die Gründer der Partnerschaft  erinnern. Ich vergesse auch nicht das Jahr 2009 und seinen 17. Juli an dem unsere Freunde aus Rabka, südlich von Krakau in Polen, zu uns gekommen sind. Übrigens war es in Rabka, wo wir die Urkunde unterzeichnet haben.
 
Um meine Worten abzuschließen, möchte ich meine Verbundenheit mit Europa unterstreichen, nicht das Europa der Technokraten, das neulich von unseren englischen Nachbarn angeprangert wurde, sondern mit einem wirtschaftlichen, sozialen, umweltbewussten und solidarischem Europa.
 
Ich glaube an die Stärke der europäischen Vereinigten Staaten, vorausgesetzt, dass wir deren Umriss mit der Bevölkerung unserer Länder festsetzen. Gespräche und Dialoge müssen  bei allen großen Entscheidungen stattfinden. Ein Europa im Übermaß bestimmend, ein Europa, das den Weg diktiert und dabei sich sehr weit von der Befindlichkeit unserer Mitbürger abhebt, ist gestorben.
 
Jedoch, denken Sie an die Gründer unserer Partnerschaften, die mit all ihren Kräften gegen die Abkapselung  gekämpft haben. Wenn wir unsere Union verlassen, wenn wir nur die Fahne des Nationalismus schwenken, werden wir der Welt ein Bild von Engstirnigkeit geben und nicht in der Lage sein, bei den internationalen Debatten tätig zu werden.
 
Die Freundschaft zwischen unseren Völkern ist kein vergebliches Wort und wir zeigen es durch unser 50. Jubiläum.

Wir haben gedacht, es wäre wichtig, dieses 50. Jubiläum mit einem Kunstwerk zu markieren. Diese wunderschöne Kalligraphie wurde von einer heimische Künstlerin, deren Ruf weit über die Grenze Frankreichs geht, geschaffen: Frau Paule-Persil Faguier. Ihre rührende Arbeit, inspiriert durch viele gemeinsame Gespräche, symbolisiert die Stärke unserer Verbindung.
Ich weiss, lieber Armin, das Werk wird im Rathaus seinen Platz erhalten und alle, die Ihren Blick darauf werfen, werden Frieden, Freundschaft und Respekt zwischen den Völker entdecken können.
 
Es lebe Murrhardt, Frome, Rabka, Château-Gontier-Bazouges, Azé und Saint Fort
Es lebe unser Partnerschafskomitee
Es lebe Europa.
 
Philippe Henry
Bürgermeister von Château-Gontier
Vorsitzender De la Communauté des Communes des Pas de Château-Gontier
Regionalrat des Pays de la Loire
^
Redakteur / Urheber